À propos

Mon parcours

D’abord bibliothécaire. Pendant plus de 15 ans. Par choix. Par conviction. Parce que les Bibliothèques participent à l’émancipation de l’individu. A sa construction identitaire. A une société des Communs. La Bibliothèque comme lieu de médiation entre des savoirs et des publics. Entre des publics. Lieux de multiples rencontres possibles. Parfois déterminantes.

Parallèlement, la vie m’a amenée à découvrir d’autres formes de médiation, notamment celle du corps en mouvement, élan vital en expression, en expansion, lieu de connexion entre Terre et Ciel. Ainsi, après quatre années de formation, je suis devenue facilitatrice de Biodanza. Là encore, être une passeuse, créer les conditions favorables pour que chacun.e danse son chemin … proposer, chacun dispose …

Puis la mort s’est présentée sur ma route … Fracassante, implacable, irrémédiable … Réaliser la perte, petit à petit. Crier, pleurer, enrager, ne pas y croire, ne plus dormir, revoir toujours les mêmes images … L’intégrer, peu à peu. Ecrire, peindre, méditer, marcher, cuisiner les petits plats qu’il faisait, parler de ce qu’il aimait ... Rien ne sera plus jamais comme avant … Marcher le chemin du deuil m’a conduite vers des terres inconnues, et paradoxalement familières. Perdre un frère – mon frère – me confronte, aussi, à cette chance que j’ai d’être, moi, encore en vie. Quand la mort rend plus vivant … et vient m’interroger sur ce que je fais du temps qu'il m’est donné de vivre …

 

Alors, comme un hommage à François, mon frère, un hommage qui peu à peu prend forme, je décide d’aller vers ce qui me fonde et m’élève à la fois. Je démissionne de la Fonction Publique et me reconvertis dans une autre fonction qui me semble tellement publique elle aussi car répondant à un besoin humain on ne peut plus partagé : celui qu’ont les vivants de pleurer leurs morts pour transformer la perte dehors en présence dedans. Besoin de notre humaine condition et pourtant, besoin ô combien minimisé par notre société actuelle.

Ainsi, je me forme à l’accompagnement du deuil auprès d’une équipe chevronnée, créative, en recherche constante, qui intègre l’accompagnement du corps à l’être, Chemins de deuil. Je suis émerveillée de constater que leur façon d’aborder le deuil - contribuer à faire de toute expérience de deuil un chemin de croissance - correspond à mon éprouvé. Je me sens alors comprise dans mon vécu tout en comprenant le processus du deuil au travers de mon expérience.

 

Parallèlement, j’entreprends une formation certifiante de Médiatrice artistique en relation d’aide avec l’ARTEC, organisme de formation professionnelle continue.

« Si la douleur du deuil est incontournable, chaotique, il existe à travers elle, un chemin, difficile, mais possible, vers un élargissement de notre conscience : c’est une souffrance qui nous dénude tant qu’elle peut devenir une voie vers une autre vision de la vie. »

Violaine Béraud-Sudreau

 

Plumée, rincée, essorée ... polie par ce chemin de transformation, je me sens aujourd'hui en mesure d'accompagner d’autres personnes sur le chemin du deuil.

Valeurs et engagements
  • La qualité de la relation, dans l'ici et maintenant. Dans la confiance, il est possible de laisser s'exprimer toute la gamme de nos émotions, aussi contradictoires puissent-elles être.

  • Mon expérience m'encourage à mettre la conscience du corps au coeur de mon accompagnement : c'est bien le corps qui signe ma présence ici et maintenant. Aussi, j'utilise des pratiques corporelles centrées sur la sensation et la conscience de cette sensation pour que chacun puisse cheminer vers une harmonisation corps/émotion/esprit.

  • Accompagnement qui intègre des temps de paroles, de transmission, de relaxation / pratiques corporelles et de créativité.

 

  • La personne endeuillée a en elle-même les ressources pour traverser le deuil et en ressortir grandie. L'accompagnant la soutient dans son processus naturel. C'est pourquoi le deuil ne nécessite pas une thérapie mais bien une écoute pleine et entière, une ouverture du coeur.

  • Le suivi du travail de deuil est donc totalement laissé à l’appréciation de la personne en deuil : elle peut avoir envie de ne me rencontrer qu’une seule fois, ou de temps en temps, ou bien alors régulièrement sur une certaine durée.

Formations & Expériences
Formation à l'accompagnement du Deuil, adultes et enfant, 2019

Association Chemins de Deuil

Médiation artistique en relation d'aide, 2019-2021 (formation en cours)

ARTEC, Ivry sur Seine

Diplôme de Professeure de Biodanza, 2015

École de Biodanza Rolando Toro de Nantes-Atlantique, 2012-2015

Mémoire : Biodanza et Archétypes féminins, Danser l'Un et le Multiple

Bibliothécaire, 2003-2019

Université de Nantes (2010-2019)

IUFM Poitou-Charentes (2004-2010)

Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques (2004-2005) Villeurbanne [formation]

Bibliothèque municipale de Juigné sur Loire (2003-2004)

Expériences associatives et pratiques personnelles :

Animation d'un groupe de Biodanza, Haute-Goulaine, 2015-2017

Yoga, 2006-2019

Participation à la création d'une amap, La Rochelle 2006-2010

Accompagnement juridique de demandeur.euse.s d’asile,

    La Rochelle 2005-2007

Secrétaire de groupe Amnesty International, Angers 2002-2004

Maîtrise de Lettres Modernes, 2001

Université d'Angers

Marie Piffeteau Accompagnement du Deuil

© 2020 par MariePiffeteau. Créé avec Wix.com

Tél : 06 18 95 35 41